Wed Feb 12, 2020 5:19PM
Les Syriens lancent des pierres sur les véhicules blindés américains à Khirbet Ummo, à l'est de la ville de Qamishli, dans la province de Hasakah. ©AFP
Les Syriens lancent des pierres sur les véhicules blindés américains à Khirbet Ummo, à l'est de la ville de Qamishli, dans la province de Hasakah. ©AFP
  • Embed

Regardez et téléchargez cette vidéo sur Urmedium.com 

Les forces américaines ont ouvert le feu sur des civils à l’est de la ville de Qamishli, au nord-est de la Syrie, tuant un civil et en blessant un autre.

Au moins un civil a perdu la vie et un autre blessé par balle après que les forces militaires américaines ont tiré sur un groupe de résidents locaux à l’est de la ville de Qamishli, au nord-est de la Syrie.

L’agence de presse officielle syrienne SANA a rapporté que les troupes de l’armée syrienne avaient arrêté quatre véhicules militaires américains à un poste de contrôle dans la ville de Khirbet Ummo mercredi matin, ajoutant que des centaines de civils s’étaient rassemblés au poste de contrôle et avaient empêché la patrouille de passer.

Le rapport note que les forces américaines ont ensuite tiré des balles réelles et des grenades à gaz sur la population, tuant un civil et en blessant un autre dans le village voisin de Hamou.

Des civils ont attaqué le convoi américain en réponse et ont endommagé les véhicules, ce qui a incité les forces américaines à amener des véhicules supplémentaires pour remorquer les véhicules endommagés.

Ailleurs dans le village de Bweir al-Bouassi, à la périphérie de Qamishli, les habitants ont également lancé des pierres sur les véhicules blindés américains les forçant à quitter la région.

Un certain nombre de jeunes hommes auraient grimpé sur l’un des véhicules et en auraient retiré le drapeau américain.

Par ailleurs, les troupes du gouvernement syrien ont réussi à chasser les terroristes parrainés par des puissances étrangères des régions est de l’autoroute M5 longue de 450 kilomètres qui traverse le pays du nord au sud, d’Alep à la frontière avec la Jordanie.

Lire aussi: Pourquoi Ankara va perdre la bataille d’Idlib ?

La reprise de l’autoroute économiquement vitale sécurisera Alep, qui servait autrefois de zone industrielle majeure au pays. La libération de la ville stratégique d’Idlib au nord du pays est l’objectif principal de Damas, car il cherche à rétablir sa souveraineté sur l’ensemble de ses territoires et à relancer son économie détruite par la guerre.

Des soldats de l’armée syrienne ont réussi ce mercredi à entrer dans le village de Cheikh Ali, qui se trouve dans la campagne ouest de l’autoroute M5.